Sam c ki ?

Vous remarquerez le style des fioles pour faire de la génétique. C’est très visuel tout ça. Amis molécularistes, n’en tenez pas compte je vous prie. Bisous.

Semaines 55 et 56

Bonjourrr ! C’est l’Automne !

Oui je sais, je commence mal l’année en annonçant un rythme de publication que je ne tiens déjà pas. MAIS j’ai un mot d’excuse pour la semaine dernière : je me suis farci un combo tourista/rhume qui m’a cloué au lit et digne du sudiste qui revient étudier en Auvergne et qui doit se rhabituer à la nourriture du self. Haaa l’Auvergne, terre d’accueil !

Toujours est il que ça me laisse deux trois petites choses à raconter, vu qu’en fait je n’ai pas posté depuis la rentrée. Donc, les cours ont repris ici à VetAgro, avec leurs traditionnelles introductions de début d’année (quand ce n’est pas des introductions d’introductions, enfin bref, ça peut aller loin) et de nouvelles disciplines parmi lesquelles le très attendu retour de la génétique ! Animale certes, et assurément à des fins de sélection des vaches, mais de la génétique quand même, bon sang ! Vivement la version végétale. A noter également un module sur les organismes professionnels agricoles, pour lequel la promo sera éclatée sur deux jours aux quatre coins de la France. Notre groupe de 8 étudiants couvrira le glorieux département de l’Aveyron, sur un thématique liée aux énergies renouvelables au sein des exploitations. Avis aux intéressés !

A part ça, la mise en place du projet de mobilité pour le Vietnam avance doucement mais sûrement. Alexia a pu joindre son responsable de Master : nous devrions avoir confirmation ce lundi ou mardi de notre inscription administrative au sein de l’USTH. A partir de là, nous pourrons engager les autres procédures : dossiers de financements, billets d’avion, vaccinations, passeport, visas. Tout va aller très vite… et je vous tiendrai bien évidemment à jour un beau carnet de voyage numérique !

En attendant, les dates de rendu des rapports de stage en entreprise agroalimentaire et exploitation agricole approchent, et la pression chez les deuxième année se fait progressivement sentir. Je pense qu’on atteindra très rapidement le niveau critique déclencheur du travail de masse 🙂

Ah et aussi, j’ai eu validation de la part de ma référente pédagogique de mon projet de troisième année au sein de la spécialisation APIMET Montpellier. Il y aura des entretiens à passer auprès de la direction des études en janvier, mais j’espère qu’ils ne seront qu’une formalité, dans la mesure où ma candidature sur Montpellier semble les intéresser. Je m’oriente donc de manière certaine vers la génétique, génomique et sélection végétale. Après, à voir si je me tournerai vers le public ou le privé, la recherche fondamentale ou appliquée, il y a encore du chemin d’ici là. Mais les grandes lignes y sont.

Voilà ! C’est pas tout, mais je vais vous laisser, je dois aller jouer à la pétanque, et faire un boeuf musical après. C’est dur la vie d’étudiant. Ci-dessous, une photo du rapport en cours de rédaction, pour donner une image un peu sérieuse au weekend.

Des bisous !

« Engineer at work. Sort of. »

Summer !

Hi !

Bon sang, J-1 avant la rentrée… Argh ! Ne pas y penser, et se replonger dans les souvenirs de l’été !

Tout d’abord, le stage en industrie agroalimentaire. Le mien s’est déroulé à la Société Industrielle de Confiserie, à Contes. Une thématique intéressante axée sur du HACCP et ISO 22000 (même si c’est un maximum de paperasse), des produits familiers de type pastilles cachou et petits bonbons aux fruits, de belles rencontres, et des déplacements en vélo bien pratiques. Oui, j’habite sur la rive opposée à l’usine, et oui, les stages à domicile ont du bon. Ce furent donc 7 semaines dans les fiches techniques des arômes, acides, poudres et autres extraits de plantes, entrecoupées de passages à harceler de questions Marion, ma supérieure hiérarchique responsable de production, ainsi que Micheline, secrétaire-toute-puissante, afin de récupérer dans la sacro-sainte armoire magique chemises, stylos, et autres petit matériel de papeterie. Bref. Mieux qu’un long discours, voici quelques photos. J’ai aussi des vidéos, mais je ne me suis pas encore collé au montage, et de toutes façons il me faudrait l’aval des gérants pour une éventuelle mise en ligne… Juste au cas où: si ce que vous voyez vous met l’eau à la bouche, les commandes par internet sont possibles à l’adresse http://www.nicebonbon.com

« Sucettes expérimentales »

« Fin de production: mise en sacs pour stockage »

« Dans la turbine pour se faire faire briller! »

« Dans d’autres turbines, en train de se faire faire briller! »

« Mon bureau. Mon présssssieux ! »

Ensuite, deux semaines de vacances à proprement parler entre plage, campagne, montagne et forêt tropicale (wait, what ?), tout autour des Alpes-Maritimes.

« DJ Hype & MC Daddy Earl, aux Plages Electroniques, à Cannes.
Ca a envoyé du lourd, mais ambiance bordélique et pogos pas fraternels. »

« Mika, en pleine forêt tropicale du Parc Phoenix, Nice »

« Le groupe corse Manat, aux Rencontres chorales de l’olivier, Coaraze »

« En route pour la Baisse des cinq lacs, dans le Mercantour »

« Maquis, Berre-les-Alpes, Mont Macaron, col de Chateauneuf et Méditerrannée, vus du col Saint Roch »

« Poulpix le poulpe, une chouette prise au harpon qui finira dans les casseroles de mamie »

Et pour finir, un micro road-trip vers Clermont en compagnie du paternel, en passant par le salon Tech & Bio, à Valence, ainsi que le GAEC de la Chèvre Blanche, en Ardèche. Heureusement que la seconde étape relevait le niveau de la première, qui nous a franchement déçu en matière de plantes à parfum aromatiques et médicinales, un thème annoncé dans le programme quelque peu… absent du salon.

« En revanche, pas mal de matériel adapté aux méthodes alternatives. Ici, le quad de Mad Max. »

« Pain de campagne, tome en salade et crème de marrons, le tout d’Ardèche.
Pas bon pour la glycémie, ni pour le cholestérol. »

Voila pour une brève rétrospective de cet été. Juste une chose avant de finir: au travers de mes précédents articles, je suis vraiment ravi que vous ayez su apprécier – à juste titre – la valeur agricole et humaine du GAEC de la Chèvre Blanche. Mais bon sang, ce blog est si populaire que les pauvres croulent désormais sous les demandes de stage ! Alors, je peux comprendre que Nath et Franck soient extraordinaires, mais je suis sûr que vous pouvez trouver des maître de stage aussi chouettes pour votre stage en exploitation. Voila, c’est dit !

Sinon, je compte reprendre le rythme de croisière d’un article posté par semaine. Ca devrait le faire, vu que y’aura pas mal de choses à raconter, et en particulier concernant la mobilité à l’international.

Voila, ce sera tout pour cette fois ! Prenez soin de vous, bonne rentrée à tous, et bon début d’année scolaire/universitaire !

%d blogueurs aiment cette page :