Le mot de Jay

Blog d'un jeune ingénieur agronome

Tag: chèvre Saanen

Raid Chèvre Blanche

Semaines 33 et 34

Bonjour à tous!

La troisième période de stage est passée à une vitesse fulgurante… Non seulement parce que celle-ci tombe en pleine période de pic de lactation et que du coup il y a moyen de bien occuper ses journées, mais aussi parce que les soirées ont été passées sur internet à mailer des universités d’Asie du Sud en vue d’un semestre 8 à l’international. Pour ce dernier point, on croise actuellement les doigts avec la collègue d’aventure pour que l’entretien avec les relations internationales de notre école soit fructueux. Mais je pense que le sujet mérite un article entier, alors j’y reviendrai par la suite.

Aussi, et comme prévu à la suite du stage, j’ai fait avant de rentrer chez moi un crochet par Montpellier. Si des gens veulent des renseignements sur la spécialisation SupAgro APIMET, qu’ils me demandent.

En attendant, et pour revenir sur le stage, comme une image vaut mieux qu’un long discours, faisons un gros tour d’horizon en photos… En remerciant pour la seconde fois tout le GAEC de la Chèvre Blanche, je vous dis à très bientôt, la rentrée à VetAgro Sup promettant d’être dure !

Baïetas !

« Menée à la pâture »

« 488 et 434 sont contentes »

« Au détour d’un vallon, un lézard vert »

« La ferme »

« Spécialité culinaire locale, la sanguette: fines herbes fraîchement hâchées et biscottes réduites en miettes sur lesquelles ont fait couler le sang du chevreau égorgé. Après caillage, le tout est cuit comme une omelette. »

« Même chose, après cuisson. Ca ne paraît pas apétissant, mais ça l’est, et ça se rapproche plus d’une omelette que d’un boudin »

« Lu dans « Réussir la chèvre », un article sur l’impact en fromagerie de Pseudomonas… »

« …avec un avis d’expert de Françoise Leriche! Amis vetagrosupiens, cocorico! »

« La faisselle, la base de tout fromage. »

« Encore plus amusant à retourner quand y’en a beaucoup. »

Semaine 24

Yope!

Je reviens de deux semaines passées en Ardèche, au GAEC de la Chèvre Blanche, une exploitation de caprins laitiers et transformation fromagère. Les exploitants, Nathalie et Franck, et leur famille sont vraiment très accueillants et ouverts d’esprit, et du coup c’est le jour et la nuit en comparaison à ma première période de stage…

Ils élèvent à eux deux un peu plus de 130 chèvres de race Saanen, pour la production de lait d’une part, et la vente de chevreaux viande d’autre part. L’exploitation en elle même s’étale sur une quarantaine d’hectares de part et d’autre de la vallée de l’Ay, en amont du village de Satillieu. Les terres sont utilisées pour le pâturage ainsi que la production fourragère, et sont gérées de façon à se rapprocher d’un état d’autosuffisance quant à l’alimentation animale.

Après la traite, le lait produit passe par un lactoduc pour être transformé directement sur la fromagerie de l’exploitation. La gamme de produits est variée, allant de la tome au fromage sec en passant par le caillé doux de Saint Félicien. Plus de la moitié de la production est écoulée au sein d’un point de vente collectif basé sur Annonay, La Main Paysanne, regroupant plus d’une vingtaine de producteurs locaux. Le reste est écoulé sur la boutique de l’exploitation ou livré auprès de restaurateurs, lyonnais notamment. Leur présence sur les marchés est du coup limitée.

Parmi les trucs cools, marrants voire inattendus auxquels j’ai participé pour cette première vraie immersion agricole, citons la préparation de la nourriture des bêtes avec une confusion quasi-obligatoire entre le foin de prairie naturelle et artificielle, la conduite peu rassurée du gros John Deere avec chargeuse et charrue trisoc, la réfection des joints du carrelage de la fromagerie, la participation à des réunions diverses et variées (le GAEC est très impliqué dans le tissu agricole local), la bringue au pub du village, la vente au rayon fromagerie charcuterie à La Main Paysanne, le curage du fumier de la chèvrerie, et j’en passe.

En fait, si je regarde bien, les deux semaines en elle même ont été cool. Mais ça ne va pas durer, les chevreaux devraient arriver dans la semaine qui vient, et ce sera autant de travail en plus pour Nathalie et Franck. Allez, à la prochaine période, je me colle à la fromagerie !

En attendant, back to work !

Oh et, je serai de retour sur Nice du 5 au 12 mars ! C’est-y pas bien ?!

A très vite !

« La chèvrerie »

« Ses habitants »

« Traite »

« Le bâtiment »

« Topographie »

« Chien de berger »

« John Deere 6230 avec chargeuse »

« La Main Paysanne, rayon fromagerie, boucherie, charcuterie »

Chèvres

  • Jérémy Lavarenne

    Ingénieur agronome et doctorant en biologie des systèmes, je suis à mes heures perdues un internaute averti, ainsi qu'un biologeek définitivement atteint.

    Retrouvez-moi sur ces réseaux :
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Suivez-moi sur Twitter !

  • Archives