Le mot de Jay

A l’ADN végétal regénérant.

Hanoï streetfood: des trucs bizarres

Salut!

En fait, y’a plein de trucs à raconter sur la nourriture vietnamienne. La plupart du temps, c’est parce que c’est tout simplement bon. Dans cet article en revanche, c’est parce que c’est très surprenant, voire franchement bizarre pour les occidentaux que nous sommes. Mais quitte à découvrir le pays, sa culture et sa cuisine, autant le faire jusqu’au bout!

Sur les deux premières photos, et je pense que vous l’aurez deviné, ce sont des oeufs de caille couvés (trung cút lon en viet, prononcer tchoung cout’ lonne, aux intonations près). L’ensemble embryon-vitellus se mange encore chaud, trempé dans une sauce sel-citron-piment. Malgré l’apparence peu ragoûtante, le tout se picore très bien. La texture n’est pas gênante, et les perceptions divergent pour ce qui est du goût: pour ma part, ça m’évoque du foie gras. Pas mauvais, donc. A noter que les vietnamiens raffolent également des oeufs couvés de canard au petit déjeuner… Prix: 30.000 VND la dizaine, soit 1,10 €.

Sur les trois photos d’après, c’est de la viande de chien (désolé pour les plus sensibles d’entre vous!). Les vietnamiens ne la consomment qu’en certaines périodes du calendrier lunaire, celle-ci étant sensée leur apporter bonne fortune. Aussi étonnant que cela puisse paraître et contrairement à ce que j’imaginais, ce n’est pas une viande forte comme pourrait l’être un morceau de  gibier. Au contraire, c’est une viande tendre au léger goût de châtaigne. Elle nous a ici été servie en rôti, mais aussi en merguez aux épices (très bonnes!), en morceaux grillés au sésame, en boudin aux cacahuètes, et enfin en pattes à ronger de la même manière qu’une cuisse de poulet… Copieusement arrosée de vodka locale, ça se mange. Cela dit, je n’y toucherais pas tous les jours. Prix: un peu plus de 100.000 VND par personne si vous y allez en groupe, soit 3,7 €.

Partant du principe vietnamien qui veut que tout ce qui ait des pattes, des ailes ou des nageoires soit comestible, il y aurait encore pleins de plats bizarres à essayer. Malheureusement, ce serait autant en bien qu’en mal, certaines espèces menacées étant braconnées pour la restauration Autant donc se renseigner avant de consommer!

A part ça, c’est bientôt le retour! Je vous dis donc à très bientôt :)

« Article précédent
Article suivant »

3 commentairesLaisser un commentaire →

  1. mom

     /  23 juillet 2012

    et bien je te laiss e te regaler ,mais cela je pourrais pas le faire ; bisou a vous deux et a tres bientot

    Répondre
  2. papa

     /  23 juillet 2012

    plus que dix jours à tenir ne prend pas de risques !

    Répondre
  3. Françoise

     /  23 juillet 2012

    J’admire ton courage !! mais franchement sans être chauvine, rien ne vaut notre cuisine française et plus particulièrement notre cuisine niçoise (cela va s’en dire !!).
    Bientôt le retour, tu dois compter les jours.
    A très bientôt
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

  • A propos…

    Jérémy Lavarenne
    Jeune ingénieur agronome des écoles VetAgro Sup Clermont et Montpellier SupAgro, et étudiant diplômé en biologie végétale de l'Université Nice Sophia Antipolis, je suis à mes heures perdues un internaute averti, ainsi qu'un biologeek définitivement atteint.
    Bienvenue sur mon blog.
    Retrouvez-moi sur ces réseaux
  • Catégories

  • Mots-clés

  • Suivez-moi sur Twitter !

  • Suivez-moi sur Google+ !

  • Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 6 autres abonnés

  • Soutenons La Quadrature du Net !
  • Archives

  • Pages et Articles Phares

    Liste de qualités et de défauts
    Transformer votre Kindle Fire en une vraie tablette Android !
    A la découverte de la Dominique
    Vietnam, semaine 3 : l'eau