Vietnam, semaine 3

Hello !

En cette troisième semaine, même si nous nous posons encore plein de questions sur le pourquoi du comment de certaines choses ici au Vietnam, tout se passe bien. Notre vocabulaire culinaire (ou de survie, c’est une question de point de vue) s’étoffe de jour en jour, et nos commerçants préférés commencent à nous reconnaître. Les cours se passent bien, entre une UE de statistiques et d’ingénierie métabolique des plantes, et l’amplitude horaire nous laisse le temps de prendre le pouls de la capitale.

En cette fin de semaine, nous avions été invités à un mariage dans une province voisine, mais faute d’avoir réussi à trouver des vêtements habillés pour Alexia – malgré un raid shopping organisé par Huyen et Khanh, et du fait d’incertitudes sur le mode de transport, nous avons préféré rester sur Hanoï.

Ce weekend, nous nous sommes rendus au temple bouddhiste Tr?n Qu?c, situé sur un ilot du lac de l’Ouest accessible par une langue de terre. Plus ancienne pagode de Hanoï, elle a été construite au VI ème siècle durant le règne de l’empereur Ly Nam De. Dans ses jardins se trouve un bodhi tree ou figuier des pagodes, issu d’une bouture de l’arbre sous lequel Bouddha se serait assis pour y trouver l’illumination. Nous avons également fait un crochet par le temple taoïste de Quán Thánh, plus modeste mais tout aussi richement décoré, daté du XI ème siècle et dédié à la déesse Tr?n V?. Il est l’un des quatre temples bâtis aux quatre coins de la cité selon les quatre directions, afin de protéger Hanoï des esprits malveillants. Il comprend une statue de bronze de Tr?n V? d’un poids de 9 t, ce qui en fait la seconde plus grosse statue du Vietnam. Nous nous sommes ensuite promenés le long des berges du lac de l’Ouest, quartier par excellence de résidence des expatriés, et de rendez-vous des jeunes amoureux qui se bécotent sur leurs motorbikes. Au premier regard, ce lac semble cependant pâtir plus que les autres des activités humaines de la capitale, avec ses nombreux poissons ventre en l’air (ce qui n’empêche pas les hanoiens de pratiquer la pêche à la traîne, mais l’histoire ne dit pas si les poissons sont ensuite consommés). Une fois rentrés à l’appartement, le ciel lourd s’est enfin décidé à nous tomber sur la tête au travers d’un orage tropical bien placé !

Aujourd’hui, la bruine incessante aidant, nous nous sommes rendus au Musée d’Ethnographie du Vietnam, qui est à quelques pâtés de maisons de notre appartement. L’exposition permanente est articulée autour des différentes ethnies peuplant le pays, lesquelles sont plus d’une cinquantaine, réparties selon différentes grandes familles linguistiques. Les collections d’objets sont chouettes ; on arrive à distinguer les spécialités des peuplades au travers des objets produits. A l’extérieur, se trouvent des reproductions des habitations typiques des grands groupes ethniques. Pas de photos à vous montrer cependant, faute à la météo et à l’heure précoce de fermeture du musée (ainsi qu’au badge « photographe » non acheté… EDIT : et qui s’avère tout compte fait inutile). On y retournera probablement, ne serait-ce que pour profiter des animations d’extérieur !

Voilààà, j’espère que prochainement je pourrai trouver des collègues qui seront bien d’accord pour une escapade en moto hors de la ville ! A défaut, il restera les journées de terrain du laboratoire…

Quelques photos pour finir (dont des photos de bouffe, plus appétissantes que celles de l’autre fois) ! A très vite, portez-vous bien !

Pagode Tr?n Qu?c
Détails des boiseries, pagode Tr?n Qu?c
Encens, pagode Tr?n Qu?c
Monument commémoratif, pagode Tr?n Qu?c
Pagode Tr?n Qu?c
Ponton, pagode Tr?n Qu?c
Porte et jardins, temple Quán Thánh
Le fameux ca phe sua, un café noir directement passé au dessus de la tasse dans un fond de lait concentré sucré
Goûter à la viet : thé et petits ananas
Repas en ville pré-shopping avec Huyen et Khanh
Ph? bò, soupe de nouilles au boeuf, citron vert et piment oiseau
Ph? bò xao, nouilles sautées au boeuf
Sua chua, dessert frais à base de yaourt, glace pilée, fruits frais, fruits en gelée et tapioca

13 réflexions au sujet de “Vietnam, semaine 3”

  1. Yo a l’air pas mal bon le ca phe sua moi qui suis amateur de café depuis peu et qui adore le lait concentré sucré et le dessert aussi ça doit et pas mal !!
    C’est même pas drôle comme ils pèchent !!

    ps: ramène moi un chapeau chinois !

    Bisous a vous deux 🙂

  2. Hormis le thé et l’ananas, je n’aurai rien mangé, tout ça n’est pas très appétissant !!
    Par contre leur architecture est belle.
    Bisous

  3. je suis pas comme françoise, moi j aurais aimais a tout gouter ,peut etre pas une assiette,aussi pleine, mais ça me tenterais ,par contre les les nouilles sautes ce qui est vert c est sans doute oh zut je me rappelle plus du nom j en ai vus au magasin asiatique a nice,
    quand au piment d oiseau , ça ça brule aussi les graisses ces dames elles sont jolies et sont bien gracieuses allez aux prochaines photos bisous

  4. moi je suis comme francoiseje me contanterais du gouter car l’ananas aussi brule les graisses.mais vous par contre vous devez tout gouter.pour nous conseillaient lorsque on iras la bas. bises et bonne semaine

  5. Hello tout le monde!

    @alzias: Oui oui, ça marche bien, faut pas s’en faire et m’écrire, maintenant! J’espère que tout va bien au vieux village!

    @Brother: Tu peux essayer de t’en faire un de ca phe sua, te suffit juste de mettre du lait concentré dans le fond de ta tasse avant de faire couler la machine… Ils ont une variante café glacé aussi, ca phe no da, qui est pas mal! Et pour la pèche, y’en a qui se mettent carrément à l’eau pour poser des filets… mais j’imagine même pas le cancer de la peau qui s’en suit!

    @Françoise: Ha oui? Pourquoi donc? Pourtant, tout est bon jusqu’à présent! Les saveurs et les textures ne sont certes pas du tout les mêmes, mais ça reste chouette! Par contre, je ne dis pas que nos plats bien français, fromages, charcuterie et pâtes en particulier, ne me manqueront pas d’ici à notre retour 🙂

    @Francine: T’as bien raison, et je suis sûr que tu apprécierais certaines de leurs préparations. Le truc vert ça à un peu le goût des épinards, avec une texture plus croquante genre pourpier, ils le préparent à la vapeur, comme la plupart de leurs légumes.

    @Mari: Les ananas étaient bien bons, pile ce qu’il fallait (on est en plein dans la saison apparemment). Tout goûter ça risque d’être difficile, vu que la cuisine vietnamienne est très large et qu’il y a de grandes disparités en fonction des régions et des ethnies! Mais d’ici quelques mois je pense qu’on aura fait le tour de la cuisine du Nord!

  6. a ce que je lis il n y a que moi qui suis curieuse de vouloir gouter il faut savoir voyager dans la vie et gouter a tout n ai je pas raison meme avec mon age je veut pas mourir bete

  7. tout le monde parle de bouf mais moi ce que je prefererais ce serait de te voir en photo avec alexia ; bon gros bisou et bonne bouffe quand meme ( tu reviendras beau et svelte): elles sont toute jalouses les tatas (je plaisante)

  8. rohlala, tu te fais plaisir niveau bouffe! 😀 mais y a-t-il des boulettes de porc dans ta pho? sinon ca manque je trouve.
    Ca a pas l’air appétissant… parce qu’un hachis parmentier l’est plus? 🙂 enfin là c’est rien, tu nous a montré le meilleur, la soupe de tripes tu vas rigoler haha! je déteste ce truc… et les oeufs couvés… enfin je ne dit rien, tente TOUT! il faut profiter ^^ perso je te conseille les liserons d’eau, les ban xeo, les cuisses de grenouille grillées, la soupe de poisson et concombre de mer (me rapelle plus du nom)… et OH! les fruits du dragon! les kaki, les litchi, les longan, les rambutan, les glace au taro, les mangues, les papaye, les cocos… rah, je t’envie.
    Mes des photos de paysage et de flore aussi! 🙂 et ta tête bien sûr, histoire de voir l’effet vietnam sur un sudiste haha

    Bisous! eclate toi bien

    • Bah ouais, faut bien! Surtout que les restos de rue coutent rien… Pas de boulettes de porc dans le pho, du moins pas dans le pho bo et pho ga, peut être existe-t-il un pho lon mais on ne l’a alors pas goûté!
      Je suis d’accord avec toi pour la comparaison avec le hachis parmentier (mais tout est question de savoir prendre la photo…).
      Beurk beurk les tripes! On a essayé le pho bo hûé dans le même style, pas bon pas bon!
      Je goûterai ce que tu m’as dit 🙂 Pour le taro, je crois qu’on en a mangé en friture, dans la rue!
      Paysage, pour l’instant on n’est pas sortis de Hanoï… wait and see! 🙂
      Bisous!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :