Vietnam, semaine 3

Hello !

En cette troisième semaine, même si nous nous posons encore plein de questions sur le pourquoi du comment de certaines choses ici au Vietnam, tout se passe bien. Notre vocabulaire culinaire (ou de survie, c’est une question de point de vue) s’étoffe de jour en jour, et nos commerçants préférés commencent à nous reconnaître. Les cours se passent bien, entre une UE de statistiques et d’ingénierie métabolique des plantes, et l’amplitude horaire nous laisse le temps de prendre le pouls de la capitale.

En cette fin de semaine, nous avions été invités à un mariage dans une province voisine, mais faute d’avoir réussi à trouver des vêtements habillés pour Alexia – malgré un raid shopping organisé par Huyen et Khanh, et du fait d’incertitudes sur le mode de transport, nous avons préféré rester sur Hanoï.

Ce weekend, nous nous sommes rendus au temple bouddhiste Tr?n Qu?c, situé sur un ilot du lac de l’Ouest accessible par une langue de terre. Plus ancienne pagode de Hanoï, elle a été construite au VI ème siècle durant le règne de l’empereur Ly Nam De. Dans ses jardins se trouve un bodhi tree ou figuier des pagodes, issu d’une bouture de l’arbre sous lequel Bouddha se serait assis pour y trouver l’illumination. Nous avons également fait un crochet par le temple taoïste de Quán Thánh, plus modeste mais tout aussi richement décoré, daté du XI ème siècle et dédié à la déesse Tr?n V?. Il est l’un des quatre temples bâtis aux quatre coins de la cité selon les quatre directions, afin de protéger Hanoï des esprits malveillants. Il comprend une statue de bronze de Tr?n V? d’un poids de 9 t, ce qui en fait la seconde plus grosse statue du Vietnam. Nous nous sommes ensuite promenés le long des berges du lac de l’Ouest, quartier par excellence de résidence des expatriés, et de rendez-vous des jeunes amoureux qui se bécotent sur leurs motorbikes. Au premier regard, ce lac semble cependant pâtir plus que les autres des activités humaines de la capitale, avec ses nombreux poissons ventre en l’air (ce qui n’empêche pas les hanoiens de pratiquer la pêche à la traîne, mais l’histoire ne dit pas si les poissons sont ensuite consommés). Une fois rentrés à l’appartement, le ciel lourd s’est enfin décidé à nous tomber sur la tête au travers d’un orage tropical bien placé !

Aujourd’hui, la bruine incessante aidant, nous nous sommes rendus au Musée d’Ethnographie du Vietnam, qui est à quelques pâtés de maisons de notre appartement. L’exposition permanente est articulée autour des différentes ethnies peuplant le pays, lesquelles sont plus d’une cinquantaine, réparties selon différentes grandes familles linguistiques. Les collections d’objets sont chouettes ; on arrive à distinguer les spécialités des peuplades au travers des objets produits. A l’extérieur, se trouvent des reproductions des habitations typiques des grands groupes ethniques. Pas de photos à vous montrer cependant, faute à la météo et à l’heure précoce de fermeture du musée (ainsi qu’au badge « photographe » non acheté… EDIT : et qui s’avère tout compte fait inutile). On y retournera probablement, ne serait-ce que pour profiter des animations d’extérieur !

Voilààà, j’espère que prochainement je pourrai trouver des collègues qui seront bien d’accord pour une escapade en moto hors de la ville ! A défaut, il restera les journées de terrain du laboratoire…

Quelques photos pour finir (dont des photos de bouffe, plus appétissantes que celles de l’autre fois) ! A très vite, portez-vous bien !

Pagode Tr?n Qu?c
Détails des boiseries, pagode Tr?n Qu?c
Encens, pagode Tr?n Qu?c
Monument commémoratif, pagode Tr?n Qu?c
Pagode Tr?n Qu?c
Ponton, pagode Tr?n Qu?c
Porte et jardins, temple Quán Thánh
Le fameux ca phe sua, un café noir directement passé au dessus de la tasse dans un fond de lait concentré sucré
Goûter à la viet : thé et petits ananas
Repas en ville pré-shopping avec Huyen et Khanh
Ph? bò, soupe de nouilles au boeuf, citron vert et piment oiseau
Ph? bò xao, nouilles sautées au boeuf
Sua chua, dessert frais à base de yaourt, glace pilée, fruits frais, fruits en gelée et tapioca

Vietnam, semaine 2 : Temple de la Littérature

Hello !

Bon, étant donné qu’aujourd’hui Alexia a été malade (une belle angine, pour les curieux), nous ne sommes pas sortis comme prévu dans la vieille ville. Pour le coup, ça me laisse le temps de vous parler un peu de notre balade de hier au Temple de la Littérature (clic clic pour la carte !).

Presque aussi vieux que la ville de Hanoi (qui, rappelons-le, vient de fêter son millième anniversaire), le Temple de la Litterature fût construit en 1070 sur ordre de l’empereur Ly Thanh Tong en l’honneur de Confucius, et eût pour mission première d’honorer les hommes de lettres. En 1076, il devint la première université du pays, chargée d’instruire les principes du confucianisme, la littérature et la poésie aux fils des nobles familles ainsi que, dès 1442, aux étudiants méritants de la nation. Durant le XVème siècle furent érigées des stèles portant les noms, lieux de naissance et hauts faits des lauréats du doctorat ; elles reposent actuellement toujours sur des tortues de pierre, la finesse de gravure des idéogrammes ayant pour la plupart résisté à l’épreuve du temps. Le temple est à l’heure actuelle un lieu isolé de l’agitation de la ville, propice – malgré ses nombreux visiteurs – à la pratique du culte, et où s’effectue un travail d’ordre patrimonial au travers, entre autres, de démonstrations de musique traditionnelle.

Pour finir, quelques photos pour illustrer le tout…

A très vite !

Porte joignant les deuxième et troisième cours.
Stèles aux tortues
Dragon surplombant le pavillon Khue Van Cac
Entrée du pavillon Khue Van Cac
Un héron à la perle
Charpente
Surélévation des pas de porte, afin de barrer le passage aux mauvais esprits
Autel en l’honneur de Confucius
Sur les portes entre les quatrième et cinquième cours, des peintures laquées de dragons
Bonsaïs
Dai Bai Duong (Grande Maison des Cérémonies), dans la cinquième et dernière cour
Pagode à la cloche
Pagode au tambour
Détail du tambour
Porte annexe joignant deux cours
Arbre d’âge vénérable (espèce…?)
Un des innombrables lacs de la ville, en face du temple

 

%d blogueurs aiment cette page :